Gérard MOREL est né le 15 avril 1965 à Damville, dans l'Eure, d'une vieille famille normande : l'un de ses ancêtres est répertorié parmi les maçons qui ont contribué à édifier l'église de la Madeleine à Verneuil-sur-Avre (27).

Devenu très jeune un lecteur compulsif, il s'est passionné pour les romans écrits par les grands romanciers feuilletonnistes du dix-neuvième siècle : Alexandre DUMAS évidemment, mais aussi Arthur BERNEDE (l'auteur de BELPHEGOR, POKER D'AS, JUDEX, etc...), Marcel PRIOLLET, et surtout Michel ZEVACO...

Dès l'âge de 18 ans, il a débuté avec force et vigueur une carrière de nègre littéraire, à raison de onze livres par an, pour des célébrités du cinéma, du théâtre, de la chanson et de la politique, qui désiraient faire paraître leurs mémoires. Pour s'approprier leurs souvenirs et leur vocabulaire, il allait vivre à leur domicile durant trois jours et les interrogeait sur leur carrière, leur enfance et leur vie privée. Puis il rentrait chez lui écrire le livre de mémoires que signaient ces célébrités, ...parfois sans l'avoir lu!

Gérard MOREL décrit ce métier méconnu, et la manière de l'exercer, au cours de conférences qu'il présente à travers la France dans des universités du temps libre ou des salons du livre. A la fin de ses conférences, il dédicace les livres qu'il a publiés sous son nom car, après 15 ans d'exercice, il n'a plus supporté cette situation de nègre, qui lui assurait des revenus confortables et le tenait informé de tous les secrets gardés par les gens du spectacle, mais qui l'obligeait aussi à fournir une biographie par mois, en changeant à chaque fois de personnalité et de vocabulaire.

Désormais romancier populaire, selon le titre qu'il revendique, il a écrit (désormais sous son propre nom) et publié 23 romans, historiques ou policiers. Il est aussi l'auteur de plus de 600 nouvelles policières, historiques ou sentimentales, parues dans la presse féminine, française ou québécoise : NOUS DEUX, COTE FEMME, MAXI, LE NOUVEAU DETECTIVE, VEILLEES DES CHAUMIERES, FRANCE DIMANCHE, PLEINE VIE, etc...

Il est le seul auteur français à avoir vu deux de ses nouvelles traduites et publiées dans la revue américaine HITCHCOCK MAGAZINE.

×